Tourrettes, village pittoresque du pays de Fayence, dans le département du Var, est construit sur un escarpement à une vingtaine de kilomètres de la mer, proche de Cannes et de Saint-Raphaël et à une altitude moyenne de 400 mètres. La commune compte près de 2500 habitants et de nombreux sites et vestiges historiques témoignent de l’ancienneté du peuplement du terroir. Dans la lumière dorée du soleil, parée d’un luxuriant manteau de végétation, son histoire riche et féconde, son patrimoine notoire et les collines bleutées des oppida ligures,  composent l’écrin subtil et délicat du Lac de Saint-Cassien, joyau d’émeraude de l’Est Varois.L’invraisemblable labyrinthe de ruelles, résonnant encore du pas des mulets, les porches rustiques, les vieilles pierres chargées d’histoire et de légendes ouvrent un monde merveilleux et magique, festival de couleurs et de senteurs, dans lequel le temps s’est arrêté. De l’antiquité au Moyen Age et aux invasions sarrasines en passant par les Génois bâtisseurs de restanques, infatigables pionniers du repeuplement des villages après la « grande peste »,  les empreintes se superposent et marquent la terre et les hommes, forgeant coutumes et traditions d’un terroir ponctué de cyprès, parsemé de chapelles, où placettes rutilantes de lumière et fontaines murmurantes chantent la symphonie de la nature et la nostalgie du temps passé.

 

Tourrettes a vu naître deux grands hommes : un polytechnicien célèbre et un américaniste de renom.

Jacques-Alexandre Fabre (1782-1844), prêté par Napoléon 1er au tsar de Russie, réalisa pendant près d’un quart de siècle d’immenses travaux de voirie et des ouvrages d’art. Revenu au pays, il fit construire sa résidence, le château du Puy, dominant fièrement la plaine encore  aujourd’hui. Par les connaissances dispensées au cours de sa carrière, le « général-major »  apparaît comme l’une des figures les plus importantes de son époque dans l’enseignement supérieur technique et dans l’art de l’ingénieur.

Joseph Marius Alexis Aubin (1802-1891) s’attacha au déchiffrement de l’écriture figurative des anciens mexicains et, en 2002, l’Université Nationale Autonome de Mexico, lui a rendu un hommage appuyé pour son travail extraordinaire ayant permis la conservation du patrimoine linguistique et intellectuel de tout un peuple et d’une des cultures mésoaméricaines les plus remarquables.

La commune s’enorgueillit par ailleurs du prestige mondial du Centre international de vol à voile de Fayence – Tourrettes, le premier en Europe, qui permet aux adeptes de ce sport de voler toute l’année dans l’environnement de la Côte d’Azur et dans les conditions aérologiques les plus favorables.

De plus, elle accueille un des plus beaux golfs d’Europe : le Domaine de Terre Blanche. Sous un ciel d’azur, deux parcours prestigieux, parfaitement entretenus, l’Académie David Leadbetter (sans doute la plus célèbre au monde) et les dernières technologies du Biomecaswing répondent aux attentes des golfeurs les plus exigeants.